La logique de l’erreur selon Olivier Houdé

 

Selon Olivier Houdé, on conclut parfois à tort que les enfants en échec dans une tâche sont nécessairement incompétents par rapport à la notion testée. En fait, ils peuvent posséder la notion, mais échouer pour bien d'autres raisons. Ces raisons, il s'agit pour nous de les comprendre, en découvrant la « logique de l'erreur ».

 

Le développement cognitif de l’enfant ne doit pas seulement être conçu comme l'acquisition progressive de connaissances, mais aussi comme relevant de la capacité d'inhibition de réactions qui entravent l'expression de connaissances déjà présentes.

L'intelligence de l'enfant se définit à la fois par des compétences précoces et des erreurs tardives (d'apparentes régressions cognitives), ce qui rend son trajet biscornu et non pas linéaire. C’est pourquoi les différentes tranches d’âge (les stades de développement) ne doivent pas être considérées comme des cadres rigides.

Les erreurs sont aussi importantes à comprendre que les réussites; c'est de leur logique que se déduisent les facteurs de progrès.

L'émotion peut aider le raisonnement, en inhibant les réactions qui entravent l'expression de connaissances déjà présentes. C'est l'extraordinaire force de la motivation.

Retour